Biberon ? Vraiment ? [1950's inside]

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Aujourd'hui, pour vous faire jaser un max, voici donc un des courants de penser la maternité dans les années 1950. Je suis certaine que vous serez friands de ces petites données sans sources qui piquent et culpabilisent là où ça fait très très mal. Donner le biberon dans les années 1950 ? Euh, autant noyer l'enfant dans un ruisseau dès la naissance, ça ira plus vite, non ?

 

bib.jpg

 

(cliquez sur l'image pour agrandir et mieux pofiter de ces judiceux conseils)

 

 

Publié dans 1950's

Commenter cet article

lulu berlue 09/07/2011 21:56


a oué, j'avais même pas fait gaffe o0.
faudrait que je demande à mère-grand, si le concept de "culpabilité maternelle" faisait partie de son environnement....


lulue Berlu 07/07/2011 17:04


oué ca fout un peu la trouille mais en même temps, faut se rapeller qu'on etait en pleine période hygieniste et que la mortalité infantile etait encore au maximum, en partie a cause du mauvais
nettoyage des bib....et quand on vois certaine maman faire un bib encore à l'heure actuelle, ben cette petite piqure de rappel ferait pas de mal....
maintenant niveau culpabilité, c'est au taquet!!!!


la.maman.oiseau 09/07/2011 20:48



En même temps, ils t'expliquent pas pourquoi. Vive la culpabilité !



Carolacheche 06/07/2011 12:53


Votre enfant est "menacé". Ca fait peur ;)


la.maman.oiseau 09/07/2011 20:47



J'adore. Pas culpabilisant du tout.



Pauline k 06/07/2011 11:31


Quelle mine d'or ce livre... j'adore... que de bons conseils ;)
Et dire que ma grand-mère a été nourrie au lait de chèvre, car allergique au lait maternel et au lait de vache.
Continue à nous montrer ces petites perles!


la.maman.oiseau 09/07/2011 20:47



Le lait de chèvre c'est pas mauvais, au contraire :) ta grand-mère a eu de la chance !



Bonnemine 06/07/2011 10:07


T'as pas le même artcile mais en 1970 ? Putain a ce moment là c'était la guerre aux mamelons :)


la.maman.oiseau 09/07/2011 20:45



bah non, j'ai pas.... je vais aller faire un tour chez toi, ça fait longtemps !