Caribou !

Publié le par la.maman.oiseau

Ce projet, on le mûrit depuis un certain temps. Bizarrement on en a toujours parlé comme quelque chose qu’on ne ferait jamais. Comme un rêve irréalisable, une folie pas raisonnable du tout. Et puis d’autres projets ont pris le pas sur celui-ci, et on avait fini  tous les deux par le ranger quelque part, bien profond dans une petite case de nos cerveaux respectifs.

Il y a quinze jours à peine, ça nous a repris comme une envie de pisser. La métaphore est vraiment à l’image de ce qui nous habite depuis ces deux dernières semaines : une grosse envie de pisser incontrôlable et trop forte pour se retenir le temps de monter tous les étages de l’immeuble, d’enfoncer les clés dans les serrures, de baisser sa braguette et de s’asseoir sur le trône. Non, c’est maintenant, tout de suite, là.

Je ne sais pas bien ce qui a pu se passer il y a quinze jours pour que l’on prenne cette décision, mais j’ai bien l’impression que notre voyage en amoureux à New York n’y est pas pour rien. 

Donc, voilà, dans un an, nous partons vivre au Canada.

Enfin là je l’affirme comme si tout était fait. Non, car nous partons via le PVT : Programme Vacances Travail, qui permet de passer douze mois sur le territoire canadien, et de travailler si on le souhaite. Et ce fameux PVT, il est soumis à un quota : 6500 places cette année. Ça semble énorme, mais après six jours depuis le lancement des ouvertures de dossiers, il n’en reste plus que 1900. Et le dossier n’est pas super facile à établir, il ne faut pas se planter, car la moindre erreur est éliminatoire.

Nous l'avons bouclé hier soir, dans les rires et la bonne humeur. Mais il y a une petite ombre au tableau : il nous manque le passeport de l’Oisette. Impossible de l’attendre pour envoyer les dossiers, il n’arrivera que d’ici une quinzaine de jours, et cera trop tard. On a blindé nos arrières : justificatifs de récépissé de demande de passeport biométrique, livret de famille, lettre explicative. Il y a des chances pour que l’absence de passeport soit une raison de refus. Mais c’était prendre le risque d’envoyer un dossier incomplet ou pas de dossier du tout.

Les délais de réponses avoisinent les huit semaines. On a le temps de se bouffer les ongles et de naviguer entre euphorie et désespoir d’ici là !

En même temps, ce n’est pas bien catastrophique si jamais notre demande était refusée. En effet, le PVT donne le droit de partir un an l’année suivante à partir de la date que l'on veut. Si nous étions acceptés cette année, nous partirions en novembre 2012 (jusqu'en novembre 2013, donc). Et si nous étions refusés, nous referions des dossiers l’année prochaine pour partir en janvier 2013. Donc rien de bien grave, puisque le grand départ ne serait décalé que de deux mois.

La logistique sera tout de même plus compliquée pour un départ en janvier : licenciement de nounou, démission, sous-loc de notre appart, billets d’avion, etc…. tout ça fait à l’arrache.

Voilà, vous savez tout. Papa Oiseau poste les dossiers ce midi. Ne reste plus qu’à croiser toutes nos plumes et de prier Saint Tarbernacle pour que ça marche !

 

Corbis-U982683INP.jpg

 

Et pour ceux et celles que ça intéresseraient, voici le PVT en question.

Publié dans Migrations

Commenter cet article

GreenWitch 28/11/2011

ça y est c'est parti !
je croise bien fort mes ptits doigts pour que ça marche !

Marjoliemaman 28/11/2011

Joli projet, il vous fait vibrer c'est déjà un morceau de l'aventure. je croise les doigts.

anaisl57 28/11/2011

Oh punaise! Un super projet!!! Je vous croise les doigts :D

vanessa 30/11/2011

C'est formidable de sauter le pas et de poursuivre son rêve !!!