Entrer dans le cercle

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Cet été, pendant que ma nounou s'est offert un mois de vacances, on a fait garder notre petite caille par quelqu'un d'autre pendant deux semaines. Même si l'idée, au départ, ne me plaisait pas des masses, on n'a pas eu vraiment le choix. Venant juste de changer de travail, il m'était tout bonnement impossible de poser un mois de vacances. Je m'estime déjà heureuse d'avoir pu m'échapper quinze jours !

Le choix de la personne de remplacement a finalement été vite fait. Nous souhaitions davantage une personne qui aime l'Oisette, qui l'apprécie vraiment et qui aime passer du temps avec elle, quitte à ce que cette personne soit totalement novice en matière de bébé et de puériculture, plutôt qu'une personne à l'aise avec les enfants mais qui n'aurait jamais vu l'Oisette auparavant. Il fallait aussi, bien entendu, que cette personne ait notre totale confiance. 

C'est un trés bon ami (au chômage cet été, ça tombait bien) à qui nous avons fait la proposition. Très content, il a accepté. On a prévu un simple après-midi d'adaptation pour qu'il prenne connaissance des essentiels, qu'ils fassent connaissance ensemble de manière plus approfondie et que j'explique à l'Oisette concrètement ce qui allait se passer. 

Après cette journée d'adaptation plutôt difficile, je suis partie travailler avec une boule au ventre. Ne faisais-je pas une connerie ? N'aurais-je pas du la confier à quelqu'un de plus expérimenté ? Et puis, de manière très naturelle, les choses se sont mises en place très vite. Les journées avançant, ils ont tous les deux commencé à y trouver leur compte. Lui, tout heureux de me raconter avec fierté comment il avait réussi à l'endormir dans ses bras. Elle, les yeux qui pétillent, en le voyant arriver le matin.

Et puis voilà que la dernière journée de garde est arrivée. Quand j'ai récupéré mon Oisette, le soir, j'ai senti qu'on avait tous le cœur gros.  Je me suis surprise à rêver à une prolongation de ce système. Et quand il l'a embrassée avant de s'éloigner au coin de la rue, j'ai ressenti un vide et un pincement dans la poitrine. Une belle relation est née entre eux. Après moi, son père et sa nounou officielle, il fait désormais partie du cercle très fermée des proches de l'Oisette. 

 

TE001527.jpg

 

Publié dans Grossesse - etc.

Commenter cet article

Loriane 07/09/2011 17:39


il l'a fait pour vous de bon coeur? jolie histoire!


pauline k 07/09/2011 13:56


Oh c'est touchant...


PurpleNessa 07/09/2011 10:12


C'est super émouvant ! :,) (je dois avoir un truc qui me travaille, à rester chez moi mater les Maternelles le matin...)
C'est vrai qu'on donne pas son bébé à garder à n'importe qui, pour ma part, en-dehors de la nounou et des grands-parents, personne d'autre n'a encore gardé Pâquerette, mais j'aurais sûrement choisi
comme toi un(e) proche même avec peu d'expérience des enfants, mais un fort lien relationnel avec nous.


maman bavarde 07/09/2011 10:05


C'est super touchant ce que tu écris, j'en ai la chair de poule!


Diddy 07/09/2011 10:05


C'est très émouvant ça m'a limite mis la larme à l'œil, on imagine bien pour lui aussi la douleur de la séparation après s'être occupé de l'Oisette tout ce temps on s'y accroche :)
En espérant que leur lien restent tissés.