Hirondelle next door

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Avant, j'étais une femme (que dis-je, une jeune fille) normale. Je buvais, je sortais, je niquais, je bossais, je bitchais, je me faisais des toiles, des restos, des brunchs, des voyages. J'aimais ma vie, mon mec, mes amis, ma famille. Et point barre.

Aujourd'hui, j'ai une fille, un blog, du matos de puériculture partout dans le salon, des lingettes sous mon oreiller, des tâches de liniment sur mes fringues, de la poussière sur mes talons de 12 cm. Et j'aime ça. Au moins autant que ma vie d'avant. Voire plus.

Bah ouais, j'ai une nouvelle passion dans ma vie et c'est d'être maman. Il y a deux ans, j'aurais trouvé cette phrase super craignos. Aujourd'hui, mon mec et mes amis trouvent ça super craignos. Enfin, je ne les bassine pas autant que j'aimerais avec tout ça, et je fais semblant de n'y connaître pas grand-chose. Mais pourtant… 

Je sais très bien ce qui se dit aux soirées quand je n'y suis pas : "La maman oiseau elle parle tout le temps de ça, c'est ouf. Elle s'y connaît trop, c'en est presque effrayant", etc., etc…

J'espère qu'en ayant eux aussi des gosses, ils trouveront mon hobby (j'adore ce mot, il est ridicule à souhait) digne d'intérêt. Non pas que ça me manque de ne pas partager tout ça avec eux, car je le partage avec d'autres (vous, twitter et compagnie), mais j'aimerais bien qu'ils ne me regardent plus avec cet air de ne rien y comprendre, de ne pas me retrouver (alors que je suis la même, putain !). 

Je me retiens pourtant, je me retiens ! Ces exemples d'autocensure parlent pour moi : 

- Cet été, sur la plage, une femme débale son nichon pour allaiter sa fille qui doit avoir un an environ.  Je fais bronzette avec une amie, qui me demande, l'air étonné : "Elle est pas un peu grande la gamine, pour boire au sein ?" Je lui réponds gentiment : "Tu sais, j'aurais bien aimé allaiter plus longtemps, moi aussi." Mais j'aurais tout aussi bien pu lui répondre que si elle n'était pas un peu trop grande pour boire au biberon, c'est qu'elle ne l'était pas pour boire au sein. Et argumenter, détailler, étailler ma réflexion. Je pense qu'elle serait partie me noyer au bout de deux minutes.

- Dimanche soir, un couple d'amis qui essayent d'avoir un enfant viennent dîner. Mis à part une question étonnante sur l'acidité de ses pertes et la probabilité qu'elle aurait d'être enceinte en ayant troué trois culottes en deux jours, s'est posé la question de "Peut-on boire de l'alcool en étant enceinte au début, pendant la période où on ne le sait pas encore ?". Papa Oiseau défend son (mauvais) bifteck : "Non, non il ne faut pas. La maman oiseau, elle, ne buvait plus depuis longtrmps." (Euh, je revenais tout juste de ma fausse couche mon coeur, j'ai pas eu le temps de recommencer à consommer de l'alcool entre les deux grossesses). Je n'ai rien dit. Mais je connais précisément le nombre de jours pendant lequel l'embryon n'est pas encore relié par les voies sanguines à sa mère, et penddant lequel la consommation d'alcool n'a aucune répercution. 17 jours. 

Soit la grossesse m'a niqué les quelques neurones qui faisaient de moi une nana sympa et ouverte, soit j'ai juste trouvé quelque chose qui m'intéresse vraiment, qui me passione beaucoup et me nourrit tous les jours. J'espère simplement ne pas me perdre en chemin, rester la femme dont Papa Oiseau est tombé amoureux, être capable d'évoluer encore et toujours, conserver mon humour et ma joie d'être entourée de mes amis. 

Être maman oiseau, oui, mais ne pas oublier l'hirondelle next door qui sommeille en moi.

 

42-20036658.jpeg

Publié dans Sociologie volatile

Commenter cet article

Bijou 20/09/2011 14:03


Bonjour! Je découvre ce blog, et me retrouve particulièrement dans ce type d'article.
ça fait du bien de ne pas se sentir la seule!!
Je suis la première de mes amies à avoir un bébé (une jolie petite fille de deux mois que j'aime fort fort fort!!) la plupart sont encore étudiantes ou on commencé à bossé il y a moins d'un an
lorsque je me mariais et "prévoyais" de devenir maman
J'essaye de continuer à voir mes amis, mais je me sens décalée, et parfois, je m'autocensure.
On parlait de l'accouchement : j'ai accouché à la maison, et je suis ravie d'avoir pu offrir un accueil à la vie en douceur à ma fille!
Personne ne m'a compris...
En tous cas, merci pour ton blog!


la.maman.oiseau 21/09/2011 16:56



Merci mille fois. Ce commentaire est adorable :)



Eve petite souris 31/08/2011 14:12


17 jours! tu m'en apprends une bonne, tiens! ça nous aurait évité de stresser comme des malades quand on a cru que j'étais enceinte alors qu'on avait bu comme des trous pendant les vacances...
hum
Moi aussi je m'autocensure pour ne pas paraître trop lourde mais en vrai je brûle de dire plein de choses! Style la semaine dernière j'ai expliqué la relactation à mes collègues... tu vois le
tableau???
(et je profite de ce que je peux commenter hein!)


la.maman.oiseau 02/09/2011 10:25



Explique-moi la relactation aussi ! Certaines nuits, je rêves que je re-allaite l'Oisette :)



Sophia 30/08/2011 04:14


Comme je te comprends, moi aussi je me retiens, j'en sais de plus en plus sur le sujet mais j'ai l'impression que ca fait chier la plupart des gens que je vois. J'etais pareille avant, les copines
qui parlaient bebe me saoulaient, je ne savais pas que ce sujet me passionnerait un jour...

On change... et je ne suis meme pas encore maman!


la.maman.oiseau 30/08/2011 10:27



Oulala, eh bien ça promet alors !



Maritournelle 30/08/2011 00:22


Je pense que les néophytes auraient tendance à associer toutes ces infos concernant la parentalité à quelque chose de très futile, ce qui explique l'incompréhension que cet interêt peut engendrer
dans l'entourage des jeunes parents, soudain captivés par tout ce qui a trait à leur enfant.
Et pourtant, il n'y a dans ce domaine des aspects scientifiques, des aspects sociaux, des aspects sociétaux. Il y a des réflexions à avoir, des lectures passionnantes (comme en témoigne le succès
des vendredis intellos de Mme Déjantée)
Ce n'est pas parce que c'est lié à l'enfant que ce sujet pousse moins à réfléchir que d'autres.
Le jeune parent (oui, j'inclue aussi les papas) ne "perdent pas leur neurone" ils s'ouvrent à un sujet qui leur était jusque là totalement inconnu et qui s'offre à eux avec toute la richesse de sa
diversité.


la.maman.oiseau 30/08/2011 10:28



Tu as raison, ton commentaire est plein de sagesse et de lucidité. Et vu sous cet angle, ma réflexion s'en trouve très enrichie. Merci beaucoup, tu me décomplexes !



Céline Walea 29/08/2011 23:50


Et bien petite hirondelle qui dort sous la maman oiseau nous avons quelques points communs si j'en croit le début de ton billet ! A leur tour, tes amis passeront ce cap. je ne savais pas qu'on
avait 17 jours de répis enceinte pour l'alcool. Tu viens de m'enlever un gros poids sur ma conscience ;-)


la.maman.oiseau 30/08/2011 10:27



Ah ben je suis bien contente ^^