La tape sur la main

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Ça fait un petit moment que ça me trotte dans la tête, mais voilà notre premier désaccords de parents, Papa Oiseau et moi. Dans le fond, sur les essentiels, les principes, le plaisir et le rêve, on est totalement raccord sur ce que l'on veut transmettre à notre fille. Pourtant, l'âge de l'Oisette avançant, son autonomie, sa compréhension du monde qui l'entoure et ses évolutions font qu'il lui arrive d'être pénible, comme tout bon petit enfant qui se respecte.

Les premières expérimentations arrivent, et même si elle est un bébé toujours très charmant, il y a des moments, elle peut être casse-couilles. 

Dire non, expliquer pourquoi, lui montrer comment faire autrement, chanter pour l'apaiser, la distraire. Là-dessus on est plutôt très d'accord. Il y a une chose, une toute petite chose pur laquelle Papa Oiseau et moi-même divergeons : la petite tape sur la main.

Bien. Ça peut paraître anodin comme ça, mais je sens que ça va devenir embêtant et de plus en plus compliqué à gérer si l'on ne décide pas quelque chose. Comment être crédible aux yeux de l'Oisette dans notre autorité si nous ne sommes pas d'accord sur les moyens utiliser pour dire non, marquer le coup, etc. Je préfère anticiper les réactions, la tape sur la main n'interviendrait (elle n'est intervenue qu'une seule fois jusqu'à présent) qu'après bon nombre d'explications, de "nons" doux et de "nons" autoritaires. Elle ne servirait pas à faire mal, loin de là, mais à exprimer physiquement que les limites sont franchies, et qu'elles ne sont pas autorisées. 

Autant vous dire que de mon côté, je ne suis pas du tout convaincue pour cette méthode, que je pense improductive et surtout pas plus efficace que les autres. J'ai bine expliqué à Papa Oiseau que le jour où elle tapera (nous ou d'autres), n'aura pas les armes pour liu expliquer que ce n'est pas bien).

Il est plutôt d'accord sur le fond, mais dans la pratique, et il a raison, on est souvent dépassé-fatigué-à bout de nerfs et la tape est vite arrivée. Je peux comprendre.

Bref, j'ai besoin de votre aide et de vos astuces non pas pour expliquer à Papa Oiseau le pourquoi du comment, mais pour lui proposer des solutions plus efficaces et alternatives qui lui éviteraient d'en arriver à ce geste qui me chiffonne.

 

Merci les gens !

 

BE030209.jpg

 

 

 

Publié dans Ce que j'en dis…

Commenter cet article

Anne Cé 13/10/2011 10:44


Pareil que LMO, LaPoule ou LMJ.

A mon avis, considérer que la tape fait partie de ta "boîte à outils" de parent, c'est mettre le doigt dans un cercle vicieux... vers 1 an, une petite tape sur la main suffira pour faire cesser la
"bêtise" mais qu'en sera-t-il à 2 ans ou à 3 ans ? faut donner une grosse gifle ou une fessée ? et ensuite, quand cela ne suffira plus ?

et je mets des guillemets à bêtise, car les enfants sont "programmés" pour explorer et ce n'est qu'en leur répétant inlassablement même si c'est usant (faut bien en convenir) qu'ils finissent par
intégrer qu'on ne touche pas aux prises électriques, au four chaud... etc...

alors c'est vrai, il y a des enfants avec qui c'est plus facile que d'autres et qui intègrent rapidement ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.
mais avec tous, il y a des petits trucs qui peuvent aider :
- dire "stop"
- c'est Isabelle Filiozat (il me semble) qui expliquait qu'un enfant à qui on dit "non, on ne traverse pas la route" n'a pas la compréhension nécessaire jusqu'à un âge assez élevé (3 ou 4 ans je
crois !!) et ne va retenir que les mots "traverse la route"... essayer du coup de privilégier l'affirmation "on reste sur le trottoir".
dans le même genre : "oui, c'est ça, tu me montres la prise"
- faire diversion en proposant un autre truc intéressant : quand ils sont petits c'est tout de même facile.
- réfléchir à ce qui est vraiment important, rester ferme sur ce qui est vraiment interdit et lâcher prise sur le reste. évidemment ça ne s'applique pas à ce qui touche à la sécurité !
- adapter l'environnement : par exemple plutôt que de batailler avec un gamin qui va toucher sans cesse les boutons de la chaîne hi-fi, essayer de l'installer hors de sa portée. ou dans la cuisine,
condamner l'accès au placard où sont rangés les produits d'entretien et laisser l'enfant jouer à sa guise avec le placard plein de tupperware.
- intervenir "physiquement" : sans taper, on peut aussi contenir l'enfant, le retenir, lui prendre la main ou carrément le prendre dans ses bras et le déplacer...

et surtout, avoir beaucoup de patience... car il faudra de toute façon répéter encore et encore... et ça n'est que le début !


Setjay 12/10/2011 21:52


J'ai lu les alternatives proposées par la mère joie et la poule pondeuse, mais contrairement à ce qui est dit, je ne m'énerve pas quand je tape la main de mon enfant (c'est peut-être pour ça que ça
le fait rire)...
Je ne m'énerve pas quand il fait des bêtises (au contraire je me cache même pour rigoler), je ne m'énerve pas quand il fait ses crises colériques (je le laisse par terre et passe à autre chose),
j'adore mon fils je passe mes journées à l'embrasser (ce qui commence sérieusement à le gonfler au vu de ces "non non non !" répétés en me repoussant)...
Je tape la main de mon enfant pour lui signifier que ce qu'il fait est dangereux. Je veux que cet acte ait une forte résonance en lui de façon à ce qu'il assimile et ne reproduise pas.
Un parallèle : aux enfants qui ne parlent pas encore, on apprend la langue des signes. Autrement dit quand il n'y a pas langage, il y a action. C'est ce que je reproduis en tapant la main de mon
fils (je ne la lui broie pas non plus...). Pour moi ce n'est pas de la violence, mais de l'éducation !


Madeleine 12/10/2011 12:05


J'ajoute ma petite pierre à la discussion en me citant avec ce conseil (testé et approuvé!) que je propose dans le Petit Guide Parents sur Les Colères:
"Mettre l'enfant à l'écart pour qu'il réfléchisse à sa conduite permet d'éviter l'affrontement. Mais il faut répéter de nombreuses fois cette mise en retrait avant que cela soit vraiment bien
compris"
La fermeté sans "violence", ce n'est pas facile ... mais ça marche!


la.maman.oiseau 12/10/2011 21:10



La mise à l'écart me parait être une très bonne piste, oui. Merci beaucoup.



maman-mais-pas-seulement 12/10/2011 08:27


moi je trouve ça plutôt intéressant d'avoir chacun son fonctionnement, bébé comprend plein de choses et je suis sûre (mais je ne serai pas beaucoup suivie sur ce point) qu'il fait bien la
différence entre la tape qui veut dire "pas bien, ça suffit, je suis l'autorité et tu vas pas nous faire marcher sur la tête" et la baigne qu'on colle à ses poteaux de bac à sable sans légitimité :
ben ouais j'crois que nos bébés son plus intelligents qu'on l'imagine même tout petits, quand ils arrivent à se comporter très différemment selon que papa ou maman les dépose chez nounou, genre une
bise et au revoir quand c'est l'un, des hurlements quand c'est l'autre qui cesse aussitôt la porte refermée : eh bébé, je t'inscris tout de suite au cours de théâtre ?
Et pour les biques qui me traiteront de mères indigne, oui je l'aime mon bébé et oui quand y me fait des caprices et que j'ai prévenu, expliqué, réprimandé, fait les gros yeux et qu'il me regarde
d'un air de dire "m'en tape, j'fais c'que j'veux avec mes ch'veux" ben la tape sur la main tombe !


la.maman.oiseau 12/10/2011 21:10



Je pense en avoir reçu des kilos de tapes sur la main, et de fessées aussi. Pour autant, je sais que 'ai été / suis aimée de mes parents. Néanmoins, je n'ai aps envie de passer par là. Je préfère
éviter d'inclure de la "violence" physique dans mes rapports à mes enfants. C'est probablement utopique, mais j'aime l'idée qu'il puisse exister des solutions alternatives. Comme tout le monde,
je bosse beaucoup et suis souvent fatiguée, et je me leurre aps, un jour, probablement, la tape sur la min tombera aussi...



Maman sur Terre 11/10/2011 22:48


comme "compromis"