Jeudi 24 mars 4 24 /03 /Mars 09:14

Bonjour les gens.

 

Depuis samedi, je suis équipée de l'intérieur de l'utérus pour un petit moment. Quatre ans si je suis la théorie médicale, 1 an 1/2 si je suis le planning que nous nous sommes fixé avec Papa Oiseau, 5 minutes si je m'écoutais. 

Il est petit, en cuivre et sans hormones. On ne le sent pas, et pourtant il joue un rôle important : j'ai nommé mon désormais stérilet à moi.

La pose s'est bien passée. Si ce ne sont les mauvais souvenirs qui me sont remontés à la surface quand j'ai avalé le cachet sensé ouvrir mon col. Le même que pour provoquer mon IMG d'il y a 1 an 1/2. Si ce n'est aussi la perturbante manie qu'à mon gynéco à expliquer tout en détail ce qu'il est en train de faire : "Là vous allez tousser et je vais vous poser une pince sur l'ouverture du col qui va permettre d'incliner votre utérus, etc., etc." Si ce n'est cette phobie que j'ai depuis toujours (enfin depuis que je vais régulièrement chez le gynéco) de lâcher une petite perle au nez de la personne qui me farfouille les parties intimes. Si ce n'est la douleur pas très sympathique qui m'a vaguement rappelé les débuts d'un certain jour de fin octobre et qui m'a gâché mon marché du samedi matin.

Mais depuis, tout roule, on s'entend super bien, mon stérilet et moi. Par contre, j'ai fait la connerie de lire le petit document que m'a donné mon gynéco pour que je soir incollable sur ce que j'abritais dans mon fort intérieur. J'y ai lu un truc vraiment bizarre. Il faudrait, après chaque période de règles, se fourrer la main jusque dans l'utérus pour vérifier que l'on sent toujours les fils. Si on ne les sent pas, c'est la grosse panique, ça veut dire qu'il est mal placé (ou qu'il a disparu ?). Honnêtement, qui fait ça ? Et puis je suis sûre que si je le tente, je ne vais rien sentir du tout, je vais bader et je vais me ruer chez mon gynéco (pour rien).

J'ai raconté ça à Papa Oiseau hier soir. Je n'aurai pas du. Beau moment typiquement masculin, voilà ce qu'il m'a répondu : "Bah, en tout cas, il n'y a pas moyen que je sente les fils avec ma bite." Si j'occulte la charmante distinction de cette phrase, j'ai quand même envie de lui dire (et à tous les hommes en passant), que toutes les misères que l'on subit, nous femmes, c'est aussi pour qu'ils puissent, eux hommes, prendre leur pied de temps en temps, sans se retrouver avec un nouveau moufflet dans les bras à chaque partie de zizi-panpan.

Bon allez, ça fait un peu beaucoup ces derniers temps, mais promis, c'est la dernière fois que je parle de contraception ici. 

 

IH179756.jpg

 

Par la.maman.oiseau - Publié dans : Questions de femmes
Voir les 14 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

À propos de La Maman Oiseau…

  • La Maman Oiseau
  • : Une grosse dinde, un pigeonneau farci et une petite caille sont dans un nid.
  • Contact

Coup de cœur de piaf

❧ Le coup de cœur du moment 

Polaroid Girl

Ma Page sur Hellocoton  S'abonner à lamamanoiseau sur Twitter

bambinou_logo-badgejaime.jpg

la_maman_oiseau.jpg     

Dernières plumes

RSS

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés