Mon éponge

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

La question bonus du jour est : dans quelle mesure nous transmettons nos angoisses à nos enfants ?

Vaste sujet. Auquel je me retrouve confrontée. Grossesse zen, vous vous souvenez,puis bébé zen. Pas d'angoisses, pas de crises. Calme, amour, joie. Mouais…

Et ben depuis dimanche, je me demande si l'équilibre n'est pas en train de basculer. Je suis super stress à cause de mon travail. J'ai envie – très envie – d'en changer. Pour de mauvaises raisons. Les raisons qui font que la notion de plaisir est partie. Que la souffrance est devenue plus forte. Que le conflit s'impose mais se dérobe tout le temps.

Résultat : je dors beaucoup moins bien, mange beaucoup moins bien. Et cette boule au ventre, tout le temps.

Depuis dimanche, j'ai la sensation que l'angoisse a gagné mon Oisette. On dit que les bébés sont des éponges. La voilà qui pleure beaucoup plus qu'à son habitude, me boude, et surtout boude son biberon. Quand c'est son papa ou sa nounou, elle mange. Avec moi, bon Dieu que c'est dur.

Ça me fend le cœur. J'ai l'impression de mal faire. De ne pas être à la hauteur. Et surtout de l'angoisser avec quelque chose qui ne devrait pas la toucher.

Ce matin, panique. Elle, hurlant dans mes bras, les larmes me sont montées direct aux yeux. Le découragement et la gorge complètement nouée m'ont achevée. J'ai refilé le bébé à son papa endormi (qui devait rattraper du sommeil) et je me suis enfermée dans une autre pièce. Crise passée, je l'ai amenée tranquillement chez sa nounou. Pendant tout le trajet, elle a évité mon regard, détourné mes bisous. Imaginez mon état.

Mais bordel, ce que ça chamboule tout les gosses ! Je suis toute retournée. Je sais qu'il y a plus grave et qu'il faut que je relativise. Mais quand il s'agit d'elle, je ne PEUX pas relativiser. Je n'ai pas le droit de lui faire du mal, pas le droit d'être une source d'angoisse, pas le droit de l'inquiéter.

Désormais, il n'est plus question de moi, comme avant. Mais d'elle, de nous. Pas facile…

 

42-23686115.jpg

Publié dans Grossesse - etc.

Commenter cet article

BabyPop 05/04/2011 22:36


Hé mademoiselle tourterelle, faut pas s'en faire comme ça !

Tu n'es pas un robot, tu ne peux pas cacher et refouler tes émotions, si ça sort, tant mieux. Une maman toujours égale a elle-meme et sans haut ni bas, ça serait bizarre !

C'est peut-être aussi une phase qu'elle a qui n'a rien a voir avec toi. Pour les biberons ne t'en fais pas, elle ne se laissera jamais mourir de faim !!


la.maman.oiseau 06/04/2011 09:34



Elle n'est pas à plaindre avec ses petits cuissots généreux :) Je ne m'inquiète plus, là. J'ai relativisé, je suis heureuse (enfin ça va mieux) et donc elle aussi !



Eve petite souris 05/04/2011 10:30


la parole aide beaucoup... même chez un tout-petit bébé!
quand je me sens vraiment mal je luis explique et la laisse un maximum avec son père, parfois c'est dur de faire plus...
courage!


la.maman.oiseau 06/04/2011 09:34



Merci ! Je lui ai parlé, en effet. Ça va un peu mieux avec moi. Mais c'est toujours pas trop ça pour la bouffe… peut-être est-il temps de passer à la diversification ?



faithfullyyours 04/04/2011 18:48


Alors déjà, je voudrais commencer par une blague de mauvais goût et te dire que sérieux, moi je mange comme quatre, du coup tu me rends trop jalouse avec ton absence d'appétit.

Ensuite, bah, moi j'ai pas de gamin, alors je peux pas trop te conseiller, mais c'est moins un stress que tu lui transmets que ton appréhension de lui transmettre (ouais je sais, genre la putain de
psychologue quoi la meuf!) parce que c'est important pour toi, et qu'à force de surveiller pour voir si ton stress ne se communique pas, tu lui communiques ton angoisse de l'angoisser.

En fin de compte, tu me diras, ça revient au même. Moi je dis: arrêt de travail!


la.maman.oiseau 06/04/2011 09:33



Oui, moi aussi. Enfin, plutôt changement de travail ! Là on est mercredi, ça va beaucoup mieux que lundi ! Merci :) Et plein de bonnes ondes pour la branlade actuelle de ton mari :)



Maman sur Terre 04/04/2011 15:52


Alors déjà, zen ! En effet l'Oisette a p'tet ressenti ton stress mais t'inquiète pas, c'est pas irréversible, elle ne va pas t'en vouloir.
Prends du temps pour vous deux. Délaisse ton linge, ta vaiselle, ton ménage ces jours-ci et prends du temps pour jouer, caliner, parler avec elle. Tu vas te détendre p'tit à p'tit et ça va lui
faire du bien aussi.
Courage, je comprends que ça te prenne aux tripes.
Gros bisous.


la.maman.oiseau 04/04/2011 16:13



C'est sûr que les instants passés avec elle me transportent dans la dimension des bisounours. Le retour au taf le lundi matin n'en est que plus dur ! Merci misstinguett :)



snana 04/04/2011 15:39


Je suis d'accord, il faut lui parler simplement, lui expliquer ton ressenti du moment, et lui dire que ce n'est pas de sa faute :) Ma fille m'a montré sans que le doute soit possible, que toute
petite déjà elle comprenait tout!

Je crois aussi que parfois, la venue d'un enfant chamboule tout, et que nos choix se révèlent bien différents dès lors qu'ils habitent nos vies!

Colle la dans les bras de son père si pour l'instant c'est ce qui fonctionne le mieux, la roue tourne en permanence, ça ne durera pas :)


la.maman.oiseau 04/04/2011 15:50



Tu es gentille… C'est sûr que ça chamboule tout… et que le reste ne s'arrête pas de chambouler pour autant. Je sais que ça va s'arranger, mais je suis vraiment bouleversée ! Et ça me fait bizarre
d'être aussi touchée, d'ailleurs.