Poids plume

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Mon billet d'hier me pose problème. Il n'était pas du tout question de mettre en avant le fait que j'ai la chance d'avoir retrouvé mon poids de jeune fille. Du tout. Non, ce qui était important pour moi, c'est raconter comment cette première grossesse m'a rendu un corps en état de marche, sain et en bonne santé. Ce qui n'était pas le cas avant, et loin de là. 

Mais une fois cet article publié, je me suis rendu compte que la question du poids n'était pas inintéressante à soulever, et ce, de manière plus approfondie.

 

Le poids est quelque chose qui occupe beaucoup de place dans notre société. Dans l'esprit des femmes, comme dans celui des hommes. Pendant une grossesse, ça peut devenir très vite une obsession. Après les 2-3 questions habituelles chiantes et sans intérêt,  on ne te rate jamais : "Et là, t'as pris combien ?" J'ai toujours répondu honnêtement (même si je trouve la question ô combien déplacée), parce que le fait de prendre du poids pendant neuf mois pour fabriquer un bébé ne m'a pas franchement posé problème. J'ai fini par prendre mes 13 kilos réglementaires, peut-être un ou deux de plus, mais les deux dernières semaines, j'avais arrêté de me peser. 

13 kilos je sais que c'est "bien". Ni trop, ni trop peu. J'ai bien entendu vu mon corps changer, se gonfler, s'amollir, se distendre… mais je n'en garde pas un souvenir traumatisant. Pourtant si ma grossesse s'était passée différemment, si j'avais eu des nausées par exemple, et que cela m'aurait forcée à grignoter, si j'avais eu des fringales, j'aurais pris bien plus que 13 kilos. Parce que pendant 9 mois, je peux affirmer n'avoir rien changé à mon alimentation. J'ai fait un poil plus attention à la qualité de mes aliments, mais certainement pas à la quantité, qui, du reste, n'a pas changée. 

Ces 13 kilos, ils sont partis plus rapidement qu'ils sont venus : 

- 8 en sortant de la maternité

- 5 à partir de la fin de l'allaitement, disparus en 3 mois sans effort de régime particulier

Injuste ? Oui, certainement. On n'est pas égales face à ce que la nature nous a donné. Et pas égales non plus face aux regards des gens, à la confiance que l'on a en nous, etc. 

J'ai une amie qui a pris 20 kilos pour une première grossesse. Sans avoir eu le temps de perdre les 12 qui se sont installés en elle, elle est retombée enceinte. 26 kilos. Deux ans après la naissance de sa deuxième fille, elle avait 30 kilos de plus qu'il y a cinq ans. Et son lot de vergetures vraiment impressionnantes pour aller avec. Elle vient d'avoir un troisième bébé, et la question du poids est devenue tabou. Pendant sa dernière grossesse, on ne s'est pas vues, et je n'ai aucune idée de combien elle a pris et de combien il lui reste à perdre, etc. Mais quand je l'entends dire qu'elle aime ses filles mais qu'elles lui ont "ruiné" son corps, ça me fait mal. Mal pour elle, mais aussi mal pour ses gamines. 

 

Je ne sais pas pourquoi j'ai eu la chance de retrouver un corps qui me plaît très rapidement après la naissance de l'Oisette. Avec cette enfant, tout s'est fait sereinement. Et l'harmonie est réellement quelque chose qui règne chez nous. Mon corps s'est mis au diapason. Beaucoup de choses ont joué : la reprise du travail, les allers-retours du travail à la maison, la fin de l'allaitement, la fatigue, la bonne grosse gastro dévastatrice de mars, un changement de travail stressant et angoissant… 

Le regard de Papa Oiseau a, lui aussi, contribué à me redonner confiance et à me laisser aller sans me coller des insomnies inutiles. 

Je n'ai tellement pas mis d'importance dans le fait de retrouver mon poids d'avant grossesse, je n'y ai tellement  pas pensé, que j'ai la sensation que les choses se sont remises en place sans moi, toutes seules. Je n'y suis vraiment pas pour grand-chose. Après, il ne faut pas oublié que ça reste un premier enfant, et que pour la suite, rien n'est censé se passer de cette manière. 

En revanche, s'il a bien quelque chose qui m'énerve au lieu de me faire mousser, c'est quand les gens me félicite. Parce que oui, quand les gens apprennent que tu as accouché il y a huit mois, bah ils te félicitent d'avoir retrouver ta ligne… "parce que c'est pas le cas de toutes les femmes que je connais, hein…". Félicitez-moi pour la beauté du petit canon que j'ai engendrée, à oui, j'accepte avec plaisir les compliments, mais sinon, non ! C'est hors propos et tellement ridicule. On fait quoi pour les femmes qui peinent à perdre 15 kilos un an après ? on leur tape dessus ? on leur explique comment faire un régime ? on leur interdit de se reproduire à nouveau ? Bref…

 

Ce billet est plus que confus, mais j'avais besoin de dire tout ça. Parce que je ne culpabiliserai pas d'avoir retrouver un corps dont je suis satisfaite, mais je ne me permettrai jamais non plus, à l'inverse, de critiquer celles qui n'y parviennent pas, ou de me mettre plus en avant qu'il ne faudrait.

42-26153226.jpg

Publié dans Sur mon sofa

Commenter cet article

La poule pondeuse 26/07/2011 14:17


Ah comme je suis d'accord ! J'ai été élevée dans la grassophobie, bête et dur pour moi car contrairement à toi j'ai un "naturel" plutôt plantureux. Avec l'idée dans le fond que le poids c'est une
simple question de volonté, et bourrelet = tu te laisses aller. Il m'a fallu du temps, des lectures, un homme amoureux, pour me détacher de ça, pour réaliser que certes mon corps est gras mais
qu'en attendant il est en bonne santé, que je ne suis à peu près jamais malade, que j'ai conçu, porté, mis au monde et nourri deux beaux enfants sans complication, et que la beauté c'est bien
subjectif. Je n'en suis pas fière, car cela impliquerait que celles (et ceux ?) dont le corps ne fonctionne pas si bien devraient avoir honte (et puis quoi encore ??), et honnêtement je n'y suis
pas pour grand chose. Mais j'en suis heureuse et reconnaissante.


la.maman.oiseau 26/07/2011 21:05



Exactement. Il parait en plus que le corps est programmé pour être comme il sera. Ça ne sert pas à grand chose de luuter contre lui et de lui imposer un schéma qui ne lui convient pas. Je sais
que quand je perds un ou deux kilos de mon poids régulier, bah je me sens pas bien, je me tape des rhumes à gogo et de la fatigue. 



Maman Sioux 21/07/2011 12:03


J'ai à peu près le même vécu que toi. Moi, j'avais pris 18kg mais je n'ai eu aucun mal à les prendre. Il m'en restait 5 ou 6 en rentrant chez moi et au bout de 5 mois, j'avais tout perdu, sans
aucun effort (si ce n'est l'allaitement et le fait que j'avais moins le temps de manger ? ;)
Comme Mme Déjantée, à chaque fois que ma mère me voit, elle me fait remarquer que je ne suis "toujours pas épaisse"... Avant que je lui rappelle qu'au même âge, elle était pareil, elle retrouvait
son poids de jeune fille après chaque grossesse, qu'elle que soit sa prise de poids.
Je ne dirai pas que je trouve mon corps mieux qu'avant parce que la grossesse ne l'a vraiment pas changé au final (pour l'instant en tous cas donc j'en profite si les prochaines grossesses devaient
être moins sympas) donc je l'aime autant (peut-être un peu moins de poitrine par contre? Grrrr).


la.maman.oiseau 22/07/2011 22:32



C'est vrai que sur les photos de la tipitouz, je me suis fait la réflexion. T'es pas bien épaisse ! Mais bon, reste plus qu'à refaire un autre bébé pour remplir tout ça :)



Audrey Maman Nature 20/07/2011 15:14


Je n'ai pas lu ton billet d'hier, ce que je vais faire de ce pas :) Moi je fais aussi plutôt partie des chanceuses... pourtant j'avais pris 20 KGs pour Miss-Nature, et j'ai dû en perdre une dizaine
en sortant de la maternité, et le reste en 6 mois d'allaitement (et pourtant moi je mangeais pour 3)! Par contre, les vergetures ne m'ont pas épargnée (enfin mon ventre). Je n'ai pas tout à fait le
même corps qu'avant, mais le regard de Papa-Nature qui m'aime et me désire toujours autant aident grandement à m'aimer comme je suis ;)


la.maman.oiseau 20/07/2011 21:11



Si tu hydrates régulièrement tes vergetures, elles devraient s'atténuer avec le temps. J'en ai eu des bien méchantes pendant l'adolescence, qui ne sont aujourd'hui qu'un mauvaise souvenir, à
force de badigeonnage régulier.



homesweetmome 20/07/2011 13:24


Je suis bien d'accord avec la fille aux yeux couleur menthe à l'eau. C'est quand on a atteint une certaine sérénité qu'on perd du poids ou qu'on l'accepte tel qu'il est. D'ailleurs, peu importe le
poids, ce qui compte c'est ce qu'on en fait : se mettre en valeur, se trouver jolie et l'être aux yeux de son homme c'est bien là le plus important.
Et je comprends complètement l'énervement que tu éprouves quand on te félicite. Déjà le poids de notre société (c'est le cas de le dire :p) sur le sujet est absurde quand on prend un peu de recul
... puis féliciter de quoi ? Tu n'as pas gagné une compétition !


la.maman.oiseau 20/07/2011 21:10



C'est clair. Celles qui n'ont pas retrouvé leur poids mériteraient la prison, non ?



Mme Déjantée 20/07/2011 11:37


L'essentiel est en définitive de se sentir bien dans sa peau... moi je les regrette mes kilos de grossesse... Quand mon père vient me voir, il me tâte le bras et dit: "hummm on sent les os!" Merci
la famillle!!


la.maman.oiseau 20/07/2011 21:10



Moi j'ai gardé un ventre bien plus mou et bien plus généreux qu'avant. Mais je l'adore comme ça. Beaucoup plus féminin et plus doux !