Pudique de l'accouchement

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

Est-ce que vous aussi, qui êtes passées par la case "contractions+poussées (ou césarienne d'ailleurs)", vous aimez parler de votre accouchement ?

Parce que moi, j'adore. Je ne demande que ça. Dès que quelqu'un a le malheur de lancer le sujet, on ne m'arrête plus. Malheureusement pour moi, aucune de mes amies proches n'a eu d'enfant, ou n'a le projet d'en avoir (je vous rassure, non, je n'ai pas douze ans). Du coup, je suis devenue un peu soûlante. Voire beaucoup soûlante.

J'ai même fait peur à ces amies nullipares. Avec mes détails dégueus, mes anecdotes de bouchon muqueux, de poche des eaux, de cordon… Et Papa Oiseau adore ajouter son grain de sel à l'affaire et il ne manque jamais de décrire minutieusement la consistante du cordon qu'il a été très fier de couper lui-même (avec des ciseaux, pas avec ses dent, hein.) Peur, donc. Pourtant, malgré toute la douleur et ce qui va avec, j'ai grave kiffé mon accouchement. Du début à la fin. Et ça je n'oublie jamais de le dire. Je ne dis pas "C'était le plus beau jour de ma vie." Parce que c'est faux. Le plus beau jour de notre vie ne peut pas être si douloureux. Mais c'était assurément le plus fort, le plus intense, le plus bouleversant. Mais le plus flippant, non. Peut-être parce que je n'avais rien projeté. Aux cours de prépa, ça me faisait toujours un peu marrer les nanas qui avaient l'air tellement sûres d'elle : "Moi, j'accoucherai accroupie." Moi ça me paraissait impossible de savoir comment j'aurais envie d'être au moment voulu, ce que j'aurais envie de faire, etc. J'avais tout de même quelques idées de comment je voyais la chose, mais rien de bien concret. Ce qui ne m'a pas empêché de me renseigner à fond sur tout. Dans l'idée d'être prête à tout, et de pouvoir réagir sans stress à toute éventualité. 

Et mon accouchement a été à l'image de ma grossesse : zen, sans peur aucune, calme, et même drôle par moment.

Voilà, je me rends compte que je suis encore lancé à mort sur le sujet. En fait je voulais juste dire que dans la vraie vie, je ne suis pas pudique de l'accouchement. En revanche – et même si je l'ai consigné à l'écrit et qu'il est tout prêt à être lu – j'ai beaucoup de mal à imaginer balancer mon récit sur la toile. Je trouve ça tout d'un coup très intime. Pareil pour l'histoire de l'allaitement de l'Oisette. 

Je partagerais bien tout ça avec vous, mais je crois que c'est encore un peu trop frais. Et peut-être aussi que j'ai besoin de plus de recul. Peut-être un jour…

 

Publié dans Sur mon sofa

Commenter cet article

wa'loup 23/02/2011 12:43


Mon fils va avoir 1 an dans 9 jours. Et je crois que ce moment et tout ses détails sont ancrés en moi à jamais. Bien que mon accouchement ne se soit pas passé dans la normal, je crois que j'ai du
saouler aussi pas mal de monde avec =)
C'est un moment tellement chargé en émotion... rien que d'y repensé, j'en ai la larme à l'oeil et je suis heureuse de me dire qu'un jour je revivrai une telle aventure.


la.maman.oiseau 23/02/2011 12:49



Bon anniversaire à ton fiston en avance, alors !



notrepetitbout 18/02/2011 20:14


mes recits à moi:

http://autourdenotrepetitbout.blogspot.com/2011/01/depart-la-maternite.html

http://autourdenotrepetitbout.blogspot.com/2011/01/laccouchement.html

http://autourdenotrepetitbout.blogspot.com/2011/01/notre-sejour-la-maternite.html


la.maman.oiseau 18/02/2011 22:19



Merci ! J'irai lire tout ça quand j'aurai le temps…



GreenWitch 17/02/2011 10:18


bouh, j'ai toujours pas écrit mon récit moi ! faut que jel'y mette un jour.

moi je parle de mon accouchement, mais je ne rentre pas trop dans les détails. par contre mon homme adore rajouter un détail un peu gore et c'est plus souvent lui que moi qui aborde le sujet.
je ne sais pas si c'était le plus beau jour de ma vie, mais c'était le plus intense en tout cas. et s'il n'y avait pas eu l'épisio, ça aurait été parfait.


la.maman.oiseau 17/02/2011 10:35



Moi je l'ai écrit dès que j'ai repris le travail. J'ai eu l'impression qu'il fallait le faire à ce moment-là, sinon j'allais tout oublier. Je suis bien contente de l'avoir fait et Papa Oiseau a
adoré le lire. On le garde pour le donner à l'Oisette quand elle sera grande. Moi aussi je garde un souvenir très fort de ce moment, qui aurait, lui aussi, été parfait s'il n'y avait pas eu
d'épisio et de délivrance artificielle (sans péri, très très mauvais souvenir).



Bonnemine 15/02/2011 10:39


Mon accouchement c'est trés mal passé, alors du coup j'évite le sujet, c'est derriere nous a présent. Mais au plaisir de lire le tien :)


la.maman.oiseau 15/02/2011 12:31



J'imagine que vivre un accouchement difficile reste vraiment en travers de la gorge. Mais bon, l'essentiel est d'avoir son bébé en forme, peut importe comment :)



MissBrownie 14/02/2011 15:57


Ne jamais parler d'accouchement devant des nullipares, c'est une règle ;)
Moi aussi j'adorai parler de mes accouchements... 5 ans après ce n'est plus pareil, mais je remets bientôt ça!
Bizarrement, ça m'angoisse un peu alors que les 2 premiers étaient idylliques.


la.maman.oiseau 15/02/2011 12:30



Si les deux premiers se sont bien passés, il n'y a pas de raison :)