Quand la crèche rime avec emmerdes à venir…

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Pour le moment l'Oisette est gardée par une assistante maternelle plutôt chouette, Mme M. L'entente passe bien, l'Oisette l'adore (je redoute le moment où elle va l'appeler maman – glups), elle est arrangeante sur les horaires. Bref, c'est cool.

N'empêche que ça reste un poil chéros et que j'aimerais bien que mon Oisette soit confrontée à un peu d'enfants que ses deux compagnons de galère du moment. D'où l'envie de la faire garder en crèche dès que ce sera possible.

Évidemment, je vis à Paris, et c'est pas simple simple.

Mais j'ai un plan d'enfer pour septembre prochain (l'Oisette aura quasi un an) : une crèche parentale dont la présidente est… notre voisine chérie (voisine je t'aime). Non, sans rire on s'entend très bien et du coup hop hop hop, à nous la crèche en septembre !

Samedi dernier on s'est donc rendus à la journée porte ouvert de la dite crèche. Au premier abord, j'adore. L'espace est super bien utilisé, c'est chaleureux, c'est coloré… j'aurais presque envie de me jeter dans le bac à boules, mais je ne le fais pas car mon sixième sens me dit que ça me ferait perdre des points.

Couches lavables, autonomisation, bouffe bio, jouets en bois, livres à gogo, activités culturelles, bref, cette crèche semble être paradisiaque. 

Après la chouette visite, vient le temps de l'échange avec l'équipe pédagogique et quelques parents. Et là, mon Dieu que ça va être relou les réunions ! Ces parents sont monstrueux ! On dirait des réacs de gauche. Des fous de l'écharpe de portage, des tarés de la petite boule blanche, des fadas du bio. Ils trouvent tout à redire : et vas-y qu'à la mairie c'est des connards (ouais mais en même temps, c'est eux qui financent à 90 % ta p*tain de crèche, non ?), vas-y que les ventolines, c'est le diable (ouais mais quand ton bébé a une bronchiole, tu peux aussi le laisser mourir en s'étouffant avec ses petite boules blanches), et vas-y que les parents qui laissent leurs mioches plus de 56 heures à la crèche sont des monstres (et comment tu gagnes ta vie ducon ?). 

La crèche a l'air super, soit.

On va quand même réfléchir un peu…

 

Sachez quand même que je suis une adepte du bio, de l'homéo, des couches lavables, mais que je ne supporte par ces gens qui imposent leur style de vie comme une obligation, qui ne peuvent pas s'empêcher de donner des leçons à tout le monde, et qui critique la société tout entière alors qu'ils en profitent bien quand même !

 

Voilà, c'était le billet mauvaise humeur du lundi

1.jpg

Publié dans Sociologie volatile

Commenter cet article

GreenWitch 07/02/2011 14:48


je vois bien ce que tu veux dire. je déteste les gens qui imposent leur choix comme si c'était la seule "bonne façon" de faire.

pour ce qui est de la crèche, c'est quand même super chouette d'avoir une place.
j'espère bien en avoir une moi aussi pour septembre (quasi impossible avant ici) mais je ne rève pas trop...


la.maman.oiseau 08/02/2011 10:11



On ne sait jamais… ne désespère pas !



Bonnemine 07/02/2011 14:13


Moi non plus je n'ai pas l'extremisme. Et puis merde on peut penser ce qu'on veut sans obligatoirement sortir les banderoles et vouloir ranger tout le monde de son coté...


la.maman.oiseau 08/02/2011 10:12



C'est clair… si jamais on est retenus, les réunions entre parents vont être musclées, je le sens !