Femme sage ou femme folle ?

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

Depuis le début de ma grossesse, et un peu avant, je me suis pris d'une passion très forte pour la maternité sous toutes ses formes. Je pensais qu'en accouchant, je commencerais à retrouver mes anciennes passions, ou du moins que je m'y intéresserais un peu moins. Eh ben, figurez-vous que non. C'est même pire. J'en viens même à me demander si je ne veux pas tout plaquer pour devenir sage-femme.

Je me suis un peu renseignée sur la formation (1 an de médecine + 4 an de formation tout de même), j'ai rencontré des sage-femmes, j'en ai même parlé à Papa Oiseau. Il a grave flippé. Et je le comprends. Ce n'est pas une petite décision : ça veut dire renoncer à des horaires normaux, renoncer à un confort financier pendant 5 ans (ce qui n'est pas franchement bienvenu avec la venue d'un bébé en région parisienne), renoncer au projet que nous avons de vivre un an à l'étranger… 

C'est encore trop frais dans ma tête, je n'arrive pas à savoir s'il s'agit d'une lubie passagère (voire même si je suis devenur une allumée de la grossesse) ou d'une vocation véritable.

Je n'arrive pas à déterminer si je regretterais toute ma vie de ne pas me lancer, ou si, au contraire  je regretterais toute ma vie de l'avoir fait.

Ah oui, et puis aussi, j'arrête pas de penser à faire un autre bébé, à des prénoms, à un futur accouchement… À mon avis, il faut juste que je laisse décanter tout ce qui vient de m'arriver, toutes ces émotions fortes et toutes ces belles expériences.

42-26194972.jpg

Publié dans Le boulot

Commenter cet article

Zazouille 04/02/2011 11:57


la vocation de sage-femme apparait à beaucoup de toutes jeunes mamans. On a eu la chance de donner la vie, quelle merveilleuse sensation - comme ce serait bien de pouvoir faire ça toute sa vie
!!!!
oui, mais (car il y a un mais), pour beaucoup il s'agit d'un fantasme, d'une idéalisation de la profession... Comment ne pas penser que les sage-femmes, se sont également elles qui s'occupent des
grossesses à problème et surtout, qui accompagnent les parents dans une issue parfois fatale.... Rien que pour cet aspect du métier, je sais déjà que je ne pense pas être assez forte pour bosser
dans ce secteur.
Quant au fait de vouloir changer de métier après la naissance de son enfant, j'en suis une des preuves vivantes. Un vieux rêve qui a refait surface et va se transformer en réalité.

Tout est permis, tout est possible ! l'essentiel est de bien réfléchir à ce que l'on veut ;)
gros bisous


la.maman.oiseau 04/02/2011 12:00



C'est exactement ça. Bien réfléchir. J'essaie, j'essaie ! Bon courage à toi, en tout cas, dans tes nouvelles perpectives professionnelles, c'est super !



Lola 04/02/2011 01:29


Premier passage ici et premier commentaire, quelle audace!
Un parcours un peu compliqué pour enfin être mère et le regret de ne pas être biologiste. Mais comme c'est plutôt genre très long comme étude et que je n'ai plus 20 ans, la reconversion n'est pas
envisageable. Dommage, aider les couples à faire des bébés, j'aurais adoré.
Alors ton envie de faire naitre des bébés, je comprends. Pourquoi pas?


la.maman.oiseau 04/02/2011 12:00



J'y réfléchis, j'y réfléchis !


Merci de ton passage et à bientôt.



Bonnemine 03/02/2011 18:35


Mon job me gonfle depuis des années, mais maintenant que je suis maman, j'ai plus envie de m'investir au taf alors je reste ou je suis et j'en branle pas une....Sauf, car il y a un Sauf, si je
venais à me découvrir une vocation ! Ce qui semble être ton cas !!


la.maman.oiseau 03/02/2011 19:18



Mon job s'est mis à me gonfler justement depuis que je suis maman. Avant je faisais des heures sup de fou sans être mieux payées. Mais désormais, quand c'est l'heure c'est l'heure !


Quant à dire que je me suis découvert une vocation j'en sais vraiment rien. Ça peut aussi bien me passer très vite !