Le tricot de la dernière minute

Publié le par la.maman.oiseau

Bonjour les gens.

 

Aujourd'hui, j'ai eu envie de vous donner mon point de vue sur le débat idiot qui remplit les articles des unes et des autres de commentaires hallucinants. Et puis en fait on s'en fout. Je pense ce que je veux, vous aussi, et vous n'avez pas besoin de savoir si je mets des couches lavables ou non à mon Oisette pour continuer de me lire. Sinon, je crois qu'il est temps de passer votre chemin.

Non, finalement, j'ai eu envie de faire cet article que je peine à faire depuis quelques mois, et qui me tient à coeur. Cet article qui va parler d'amitié. Et de couverture.

Au neuvième mois de grossesse, mes deux meilleurs amies ont déboulé un jour chez moi en début d'aprem pour un énième thé-rami (oui, nous avons beau avoir 26-27 ans, on est capable du pire). Mais cette fois-là, elles avaient une surprise. Des aiguilles et de la laine. Gêne, dégoût, je ne savais pas bien comment leur dire : en fait, le tricot et moi ça fait 4, ma mère avait essayé de m'apprendre une fois et ça avait été un beau fiasco. Rapidement, je fus rassurée, elles ne savaient pas non plus, mais étaient allées apprendre les rudiments dans un petit atelier et se sentaient d'attaque pour me montrer. Le défi était simple : chacune une couleur de laine, et l'on devait toutes tricoter 43 rangs jusqu'à épuisement ou presque. 3 couleurs : beige, bleu foncé et bleu turquoise. J'ai hérité du beige. Le but ultime étant de rassembler les trois pièces pour en faire une jolie couverture de naissance. A moins d'un mois de l'accouchement, c'était un peu ambitieux. Moi, j'avais du temps, j'ai terminé mon travail en à peine 15 jours. Pas parfait, le travail, hein. Celle qui était en charge du bleu turquoise a terminé presque aussi vite que moi. Et beau le travail, régulier, serré. Très beau. C'est même devenu une passion pour elle, depuis ! La dernière a peiné à rendre le sien. Et il fallait voir dans quel état ! Lâche, avec des trous, lourd... Une horreur.

Je me souviens bien du dernier rami-thé-fin de tricot. Un dimanche après-midi. On avait enfin réussi à se caler une date pour que les trois morceaux soient réunis. La journée est passée trop vite, on n'a pas eu le temps de rassembler les morceaux. 

Le lendemain, je me réveillais avec des contractions régulières. Alors, pour m'occuper, en attendant le début de la fin, j'ai joint les morceaux entre eux. Entre deux contractions, hop, un coup d'aiguille. Quand, le lundi soir, la couverture fut enfin terminée, j'ai pensé : "ça y est ma fille, tu peux venir, ta petite couverture est terminée".

Et elle est née le lendemain.

Par contre, c'est pas pour autant que j'ai utilisé la couverture, hein. Parce que je crois que je n'ai jamais rien vu d'aussi moche de toute ma vie. Mais elle est pleine d'amour et de chaleur, cette couverture. Elle est rangée dans le dernier tiroir de la commode de la petite chambre. Et elle attend que l'Oisette soit assez grande pour que je lui raconte l'histoire de sa couverture de naissance.

 

42-26152066.jpg

Publié dans Grossesse - etc.

Commenter cet article

CaroLaCheChe 12/06/2011 22:38


Oh c'est une belle histoire ça ! cette couverture a une immense valeur.


la.maman.oiseau 14/06/2011 20:10



Oui, vraiment.



La ptite graine folle 12/06/2011 12:48


c'est une très très jolie histoire. Belle, tendre... ça fait rêver.
Et le thé-rami me fait rêver aussi, sincèrement. J'adore ça.

Bon, je te laisse là, je vais aller pleurnicher un peu (faut pas me raconter ce genre d'histoires hein...après j'ai des fuites aux yeux)


la.maman.oiseau 14/06/2011 20:10



Le rami c'est pas du tout un jeu de vieux ! il faut que la France sache !



Purplenessa 12/06/2011 08:56


C'est super émouvant !!! Même celle qui avait du mal a rendu son morceau, et tu as raison l'important c'est que cette couverture a été faite avec amour.
*va chercher un mouchoir pas lavable pour s'essuyer les yeux*


la.maman.oiseau 14/06/2011 20:09



Avec une tonne d'amour, ouais :)



Héloïse 12/06/2011 08:43


Très belle histoire en effet, plein d'amour, de rires et de tendresse!
Ma fille aussi a eu le droit aux petites choses, habits, gilets, couvertures, moi qui adore ce je me suis fait plaisir et chaque tricot à de ce faite une petite histoire!
Des que j'ai appris ma grossesse je me suis empressée de faire une petite couverture, écru, en attendant de savoir le sexe, une fois que nous savions que nous allions avoir une petite
princesses,
et après avoir fait les habits naissance qui me tenait à coeur, je lui ai refait une couverture, mauve et vieux rose, très jolie, et tellement grande qu'elle va la garder jusqu'à au moins ses
5/6ans, si ce n'est plus! Pour l'instant on l'utilise pliée en deux et elle l'adore! Et moi j'aime aussi la voir serrer dans ses grandes petites mains cette couverture qui me rappelle tellement
de
souvenirs....(tricoter une graaaaande couverture en plein été, enceinte jusqu'aux yeux, c'était pas vraiment l'idée du siècle ;))


la.maman.oiseau 14/06/2011 20:09



Mais oui, quelle idée mon dieu !!! 



Maman sur Terre 11/06/2011 23:20


Oui des petits bonnets à pompom aussi :)
Et j'avais commencé un paletot que j'ai quasi fini mais il me manquait une pelote et il est resté en plan, dommage !


la.maman.oiseau 14/06/2011 20:09



ce sera pour le prochain ^^